Historique

La maison a été fondée par ordonnance Royale du 17 janvier 1827 par l’Institut de Marie-Thérèse ,Servantes de Jésus-Christ, congrégation religieuse qui avait pour but d’éduquer les jeunes filles, recueillir les orphelines et les personnes âgées indigentes.

L’institution des Sœurs de Marie Thérèse se développe rapidement et ouvre des maisons dans de nombreux lieux du Limousin. Les lois laïques sur les congrégations au début du 20ème siècle ralentissent considérablement leurs actions charitables. Pour subvenir aux besoins de l’orphelinat, elles ouvrent une partie de la Maison à des personnes âgées.

Les sœurs , à partir de 1945 ne se renouvellent quasiment plus et vieillissent.

En 1966 l’orphelinat est fermé et l’école d’aide ménagères ferme en 1975.

En 1987, les Sœurs qui ne sont plus que 5 ne peuvent plus subvenir au fonctionnement de la maison.

Une association des amis du Bon Pasteur est créée en 1987 pour maintenir la maison qui risquait de fermer. Du personnel est recruté pour remplacer les sœurs dans les tâches qu’elles ne peuvent plus réaliser.

L’administration est confiée à un directeur qui met en œuvre les décisions du Conseil d’Administration de l’Association.

Depuis cette date, c’est l’Association qui gère et administre le BON PASTEUR.

Une partie des terrains est vendue à la ville en 1990 pour permettre de financer les travaux de modernisation et de mise aux normes. (parking devant le Collège Donzelot)

En 2006 les deux dernières sœurs quittent la maison pour rejoindre la maison de retraite de leur congrégation mais restent propriétaires de la maison.

En 2013, l’Association achète l’ensemble des bâtiments et devient propriétaire.

Art du vitrail

La maison abrite une chappelle occupée aujourd’hui par le Comptoir des Chemises.

Vous pourrez y admirer un témoignange du l’oeuvre du verrier et peintre de vitrail Francis Chigot.

Cet héritage contribue à renforcer l’ancrage de notre établissement dans la préservation de la tradition chrétienne.